Quand elle m’a contactée, Julie vivait au Brésil et travaillait 40 heures par semaine pour un salaire de misère. Elle avait participé à de nombreux stages de développement personnels et des programmes de groupe pour « switcher », sans succès.  Elle pensait que son cas était désespéré et doutait que le programme Trouver sa Voie pourrait l’aider. Et…

Lire la suite