J’avais mon billet depuis des mois. A peine l’événement était annoncé que je me suis précipitée acheter ma place en “Carré Or” pour écouter Tal Ben-Shahar parler de comment on peut choisir sa vie. J’ai bu chacune des paroles de cet excellent conférencier, drôle et chaleureux. Je vous livre ici l’essentiel de son exposé. Enjoy !

10659416_692846140811791_492374848617092667_nUn bref rappel pour ceux qui ne le connaissent pas : Tal Ben Shahar est l’un des pères de la Psychologie Positive. Diplômé de Harvard, il y a aussi donné des cours et amorcé ses recherches qui l’ont conduit à publier L’apprentissage du bonheur et L’apprentissage de l’imperfection.

Je l’ai connu par le biais de Florence Servan-Schreiber qui a été son élève. D’ailleurs Florence était assise au 1er rang de la salle et moi 6 rangs derrière. Ça m’a fait pensé à la théorie des 6 maillons qui nous séparent de chaque être humain sur la terre 🙂

Mais trêve de bla-bla, voici donc mon compte-rendu de la soirée :

Le bonheur dépend très peu des circonstances extérieures. Il tient beaucoup plus aux choix que nous faisons.

Choisir son point de vue

Il existe 2 types de personnes :

  • les négativistes : ce sont ceux qui recherchent toujours la faute. Ils voient l’échec partout, ou même le célèbrent. Ils peuvent être riches mais misérables.
  • les positivistes : ceux qui voient le verre à moitié plein. Ils peuvent être pauvres mais reconnaissants.

Tal Ben Shahar

Les positivistes sont le plus heureux. Ils ont de meilleures relations avec leur entourage, une meilleure santé, un meilleur système immunitaire et vivent même plus longtemps !

En fait, ces personnes se concentrent sur ce qui marche. Les recherches sur la gratitude ont conclu à des bienfaits à la fois physiques et psychologiques. Exprimer quotidiennement la gratitude 5 minutes par jour, en conscience, permet d’être plus heureux, en meilleure santé, plus généreux. Et, cerise sur le gâteau, exprimer sa gratitude permet de mieux réussir ce que l’on entreprend.

Tal Ben ShaharComment pratiquer la gratitude en conscience ? En répertoriant les moments heureux sur un journal pour soi, par exemple, ou en écrivant une lettre à quelqu’un pour lui exprimer notre gratitude. Ce qui est important, c’est de le faire en ressentant, visualisant et expérimentant toutes les émotions vécues.

Tal Ben-Shahar a également indiqué que la gratitude peut s’anticiper. Ça marche aussi pour les moments à venir dans le futur. Passer 1 minute par jour à se réjouir à l’avance d’un kiff permet d’être moins déprimé, moins angoissé et plus résistant.

Au travail, se concentrer sur les progrès plutôt que les échecs, se concentrer sur les bénéfices que l’on apporte aux autres et sur ce qui fait la valeur de notre travail plutôt que sur la tache elle-même rend plus créatif et plus productif

Tal Ben Shahar

Le point de vue que l’on choisit d’adopter est crucial pour la suite car “ce sur quoi on porte son attention devient notre réalité”.

 

Choisir de donner

Chaque action que l’on fait envers les autres compte. Quelle que soit son importance, cela fait la différence.

Tal Ben Shahar

 Donner apporte de nombreux bénéfices. Quand on donne, on rend le monde meilleur. Cela augmente la confiance en soi, contribue au succès et évidemment, nous rend plus heureux. Et en plus, faire le bien est contagieux.

Tal Ben Shahar

Une des meilleures façons de recevoir est de donner !

Choisir de grandir à travers une épreuve

La question n’est pas d’éliminer l’épreuve mais comment nous y réagissons : y faire face ou fuir ? Apprendre ou abandonner d’avance ?

Tal Ben Shahar

Les meilleurs leaders ont enduré au moins une fois une épreuve majeure qui a ensuite constitué un tournant dans leur vie. Ils en sont ressortis grandis et plus forts.

C’est le même schéma dans les relations. Les recherches ont montré qu’après 4 ou 7 ans de relation (couple, manager/équipe, équipe), apparaît un conflit quasi insoluble. Les personnes en jeu sont arrivées à une impasse. Et cela sans exception, c’est valable pour toutes les relations. 3 issues sont alors possibles :

  • la séparation
  • rester ensemble mais sans être vraiment ensemble (pour les enfants, pour l’argent ou parce qu’aucune meilleure option n’a été identifiée)
  • traverser l’épreuve. Dans ce cas il y aune double règle : rester soi-même + garder vivante la relation. Cette relation pourra ensuite grandir.

Tal Ben Shahar

Si nous choisissons de faire face à l’épreuve, un formidable potentiel de croissance apparaît alors. Nous avons toujours le choix de voir ce que nous pouvons tirer de bon d’une situation. Plus je fais de choix de ce type, plus je deviens fort.

Dans l’éducation des enfants, il est important de ne pas les priver de l’opportunité d’apprendre et de grandir dans l’épreuve.

Ceux qui ont réussi au long cours ont tous traversé de telles difficultés.

Le choix le plus facile est d’éviter ces difficultés mais ce n’est pas toujours le meilleur choix.

Choisir sa posture

L’originalité de ce point est qu’il fait appel au corps. Sa posture, son attitude influe sur nos performances. Tal Ben Shahar

Les recherches ont montré que prendre 2 minutes de position d’autorité (comme quand on est debout bien sur ses jambes et les mains sur la taille) augmente le niveau de testostérone et de cortisol. Une posture physique a donc des effets sur la physiologie du corps qui a des effets sur les émotions qui elles ont un effet sur les pensées. Vous suivez ?

On peut donc faire le choix d’adopter des postures de confiance, de marcher avec aplomb et ces postures sont alors intégrées. Elles deviennent qui nous sommes.

Amy Cuddy a prouvé que les personnes prenant cette posture d’autorité pendant 2 minutes avant de passer un entretien d’embauche avaient plus de succès d’avoir le poste.

D’ailleurs, une des meilleures façons d’augmenter la confiance en soi est de danser ! Parmi les postures conduisant au bonheur :

  • marcher avec légèreté
  • ouvrir son corps
  • embrasser, entourer

Tal Ben Shahar

Les 4 choix évoqués par Tal Ben-Shahar lors de cette conférence peuvent sembler relever du sens commun. Mais le savoir n’est pas suffisant. Sinon tout le monde mangerait 5 fruits et légumes par jour, ferait du sport régulièrement et tout le monde serait gentil. En fait on a besoin de rappels quotidiens. Le meilleur moyen est de se mettre une alarme sur l’ordinateur ou le téléphone, de mettre quelques affiches ou dessins sur le bureau, de porter un bracelet spécial bref, de se reconnecter à ces choix durant la journée.

Tal Ben ShaharNous avons le choix à chaque moment de notre vie. Ces moments s’additionnent tout le long de notre vie. Les choix s’additionnent pour créer une vie.

Quelle vie voulez-vous pour vous-même ? Quels choix créeront cette vie ?

 

 

Vous voulez un job qui vous fait vibrer ?Demandez vite mon ebook gratuit :

"37 pensées inspirantes pour réussir sa reconversion et sa solo-entreprise".


MERCI !
Vous recevrez un
message de confirmation
d'ici quelques minutes :)

MERCI !
Vous recevrez un message de confirmation d'ici quelques minutes :)
Vous voulez un job qui vous fait vibrer ?
Demandez vite mon ebook gratuit :

"37 pensées inspirantes pour réussir sa reconversion et sa solo-entreprise".



MERCI !
Vous aller recevoir un email
d'ici quelques minutes :)

MERCI !
Vous recevrez un message de confirmation d'ici quelques minutes :)

MERCI !
Vous recevrez un message de confirmation d'ici quelques minutes :)