MAYA FARHAT

Accompagnement de Transformations Intérieures. Personnelles & Organisationnelles.

unnamed

 Décris ton activité en quelques lignes :

J’ai créé Intra-Coaching courant 2018, pour faire du Coaching. Quelques semaines après sa création, je me retrouve à signer une très longue mission en Conseil de Conduite du Changement pour un très gros client. Et aussi à donner des cours de coaching dans un établissement supérieur et quelques mois plus tard à co-animer des formations. Tout cela était génial, mais je faisais très peu de coachings.

Où en étais-tu avant de démarrer l’accompagnement ?

Mon entreprise a grandi très vite (quelques clients de haut-niveau viennent à moi sans démarchage, très bons CA et résultats). Mais je passais tellement de temps « à faire » que je ne savais plus trop ce que je faisais. Il me fallait une stratégie, une ligne directrice. J’avais besoin de réfléchir qui était cette entreprise (et moi avec !) pour pouvoir mieux faire. Sinon, ce ne serait pas pérenne. D’ailleurs, quand on me demandait ce que je faisais, je parlais des missions que j’avais pour tel ou tel client, je parlais de la polyvalence de mes activités mais j’avais beaucoup de mal à expliquer – en tant que Cheffe d’Entreprise – quelle était ma raison d’être, ni à qui je m’adressais et j'avais surtout du mal à lier les activités apparemment « disparates » de ma société. Cette confusion me mettait mal à l’aise, voire dans une gênante posture de confort vis-à-vis mes clients, confort qui frôlait la dépendance.

Dépendante du « gros client » ou de la « longue mission » en conseil ; dépendante de mes co-animations de formations ; et surtout très peu de coachings qui étaient, en plus, gravement sous-tarifés. Même si j’avais un bon chiffre d’affaires, j’étais très loin de la raison pour laquelle j’avais décidé d’entreprendre.

N’étant pas une grande adepte du « commercial », je savais néanmoins que pour sortir de cette dépendance, il me fallait parler aisément et de façon persuasive de ce que je faisais. Pour cela, il me fallait d’abord clairement définir mon positionnement, facilement exprimer ce que je fais et surtout connaître ma cible.

Qu’est-ce que que la collaboration t’a apporté ?

Grâce à un processus joliment construit, j’ai beaucoup creusé pour trouver la raison d’être de mon entreprenariat. J’ai défini mes talents naturels, mon client cible, et le fameux « MME » (message marketing essentiel) qui résume ce que je fais. Pour arriver à le trouver, j’ai dû chercher le lien entre mes différentes activités, et pour chacune également identifier le client idéal. Je commençais à faire des liens, à voir qu’en fait je pouvais trouver le même client dans une formation et dans un coaching, ou la dirigeante d’une entreprise dont j’accompagne la transformation peut être également ma cliente de coaching d’intériorité… si je savais m’adresser à eux. C’est en cherchant les bons mots que les choses se mirent à faire sens.

Mon positionnement devient de plus en plus clair, pourquoi je le fais et à qui je m’adresse. Aujourd’hui, c’est tellement clair, que ça m’a ouvert d’autres portes : lier l’intériorité de l’individu au fonctionnement des entreprises, lier la transformation d’une entreprise à son intériorité. Et je rejoins un collectif qui fait justement cela.

Pourquoi as-tu choisi de te faire accompagner par moi (et pas une autre personne) ?

J’ai écouté mon intuition. Quand j’ai vu ton site et ce que tu faisais, je me suis dit : c’est la bonne personne pour moi. Je n’ai pas cherché d’autres personnes ou comparé à d’autres accompagnements.

Quel a été le déclic (la ou les raisons profondes qui t’ont poussé à suivre ce parcours) ?

Quand j’ai visité ton site, j’ai vu la clarté avec laquelle tu t’exprimais, il y avait une méthode qui était nettement présente, je sentais qu’il y avait de la substance. Cela a été confirmé au cours du premier appel : les questions que tu as posées, ton écoute, la confiance qui se dégage de toi et surtout le cadre bien posé.

Quelle a été la transformation que tu as obtenue (ce qui s’est passé / révélé / produit pour toi et ton entreprise pendant le processus ensemble) ?

Une énorme confiance en moi. Ce n’est pas facile à quantifier ou à donner des exemples précis, mais c’est le fruit d’un long processus.

Quels résultats concrets as-tu obtenus (sois le plus concrète possible : plan matériel, émotionnel, intuition…) ?

  • J’ai fait un lien assez original entre mes deux activités principales : lier d’une part l’intériorité des leaders que j’accompagne au succès de leurs entreprises et d’autre part, lier la transformation d’une entreprise à son intériorité, pour permettre un changement en profondeur et dans la durée.
  • J’ai identifié la raison d’être de mon entreprise, identifié le client idéal, et j’ai développé toute la communication (toujours en cours).
  • J’ai réussi à chiffrer mes nouvelles demandes de coaching à un prix bien plus adéquat qu’avant. Avant, je savais que j’étais en dessous de la moyenne mais je n’arrivais pas à augmenter mon tarif.
  • J’ai facilement créé 3 forfaits qui me permettent d’avoir la structure dont j’ai besoin dans mes coachings.
  • Je me sens beaucoup plus confiante quand on me pose la question « quel type d’accompagnement tu fais ? »

Quel en est l’impact (ce que tu deviens aujourd’hui et les perspectives qui en découlent) ?

J’ai de très belles perspectives, plusieurs demandes de coachings et de missions de changement sont venues à moi au cours de cet accompagnement. Je réponds aux demandes avec beaucoup de confiance : contenu structuré, modalités claires, tarifs adéquats.

A qui recommanderais-tu ce processus de travail ?

A toute jeune entrepreneure. Jeune dans son processus d’entreprenariat, afin de commencer dès le début sur de bonnes bases. Et surtout pour un vrai coup de confiance.

Déterminée à obtenir les mêmes résultats que Maya ?

Posez votre candidature pour le programme !