Laura Mabille, l’entrepreneure qui vous fait aimer les Miracles du matin !

laura-mabille-miracles-matin

Laura Mabille est une surdouée de l’entreprenariat. Jeune, belle et dotée d’une tête bien pleine, elle est un parfait exemple de la génération de celles qui suivent le chemin de leurs envies tout en prenant leur vie en main. Avec une bonne dose d’audace et d’efficacité. C’est parti pour une dose d’inspiration !

© Andrane de Barry, My Little Paris

© Andrane de Barry, My Little Paris

Bonjour Laura, je t’ai découverte avec ton article sur le Miracle Morning dans le Huffington Post, où tu expliques comment se lever plus tôt le matin permet d’augmenter son efficacité et son niveau de bonheur. Peux-tu te présenter, toi et ton activité, pour mes lectrices qui ne te connaissent pas ?

Bonjour Marjorie ! Je cumule plusieurs activités : je gère un blog lauramabille.fr sur lequel je partage mes découvertes en terme de développement personnel et d’entrepreneuriat, j’ai créé une formation en ligne : Créer et perfectionner son rituel matinal, je suis chroniqueuse sur France 3 et consultante en communication pour des entreprises du web.

1.   L’envie d’entreprendre

Qu’est-ce qui a orienté ta voie vers l’entreprenariat ?

Pour être honnête, pendant mes premières années d’études dans la communication web, je m’imaginais partir travailler en tant que chef de projet dans une agence de comm sur Paris. C’était le plan d’origine.

Puis j’ai commencé à participer à des Hackathons et des Startup Weekends. Ce sont des évènements qui durent de 24h à 54H non stop, on dort très peu et on travaille en équipe pour monter un projet de startup. Ces évènements ont été une vraie révélation pour moi !

Je les recommande à toute personne qui souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat sans forcément avoir d’expérience là-dessus, car ils sont un très bon entrainement.

Ils m’ont montré une autre façon de travailler : une où l’on découvre un problème que des gens ressentent et on essaye d’y remédier grâce à un produit ou un service.

J’ai adoré l’idée de créer quelque chose de nouveau et d’être aux commandes de ma vie professionnelle (même si ce n’est pas toujours le plus rassurant !).

As-tu su dès ton plus jeune âge que tu étais faite pour ça ?

Absolument pas ! J’ai toujours été intéressée par une quantité de choses différentes et je n’avais aucune idée précise de ce que je souhaitais faire comme métier.

En fait c’est assez drôle, mais il y a quelques jours, je faisais du rangement dans le garage chez moi et je suis retombée sur les vieux livres d’orientations que j’avais achetés à l’époque du lycée : un sur la création et le design, un autre sur les métiers du web et un dernier sur les métiers de traduction. Assez éclectique non ?

Et bien en les revoyant, j’ai réalisée que finalement, j’avais réussi à créer une activité professionnelle qui me permettait d’allier tous ces domaines : je travaille sur le web, en créant du contenu et des formations, et une énorme partie de mon inspiration et de mes connaissances vient de sites et livres anglophones, que je lis au quotidien et que je traduis parfois pour mes abonnés.

Je n’aurais jamais pu imaginer ça il y a quelques années !

A quel point se trouve l’importance du sens dans le fait de devenir entrepreneure ? Quel sens cela a pour toi ?

Il y a une citation de Tina Fey que j’adore et qui résumé bien l’entrepreneuriat pour moi, c’est « Whatever the problem, be part of the solution » (« Quelque soit le problème, sois une partie de la solution »).

J’aime l’idée de pouvoir me dire que le travail que je fais contribue à rendre la vie d’autres personnes plus faciles. Pour moi, il est absolument crucial, quelque soit le projet sur lequel je travaille, que je me puisse me dire « ce que je suis en train de réaliser en ce moment va avoir une impact positif sur la vie d’autres personnes ».

C’est ça être entrepreneur pour moi. Et aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir des abonnés et des clients qui m’envoient régulièrement des messages en me remerciant pour les méthodes que je partage avec eux, et qui m’expliquent comme cela les aide dans leur quotidien. C’est ultra-gratifiant et ultra-motivant pour la suite.

Surprise, spontanéité, optimisme, ça te ressemble ?

Dans ma vie personnelle, oui plutôt ! Mais dans ma vie professionnelle, j’essaye d’être plutôt réfléchie, performante et innovante.

2.   De l’idée au projet

bande_formation-copie

Comment t’es venue l’idée de créer une formation autour du Morning Miracle ?

Depuis le début de l’année 2015, mon objectif était de réaliser ma première formation en ligne. J’ai lancé mon activité de consulting en amont pour m’assurer une base de revenus pendant que je développais cette activité, mais je n’étais pas encore sûre de quelle problématique aborder en premier.

Suite au succès complètement surprenant de mon article « Pourquoi je me lève à 5h30 (et ce que vous gagnerez à en faire autant) » qui a été traduit en plusieurs langues, et aux divers passages TV qui en ont découlé, j’ai été littéralement assaillie de questions sur les réseaux sociaux et par emails !

De très nombreuses personnes voulaient en savoir plus sur ma méthode et mon expérience, même après avoir lu mon résumé de Miracle Morning en français.

J’avais enfin trouvé le sujet de ma première formation en ligne !

 

Quels moyens t’es-tu donnés / mis en œuvre pour la réalisation de tes ambitions ?

J’ai mis à profit mon socle de connaissance, plusieurs de mes lectures (surtout La Semaine de 4 Heures de Tim Ferriss et 100€ pour lancer son business de Chris Guillebeau) et mon expérience passée pour arriver à mettre sur pied le projet rapidement, répondre aux problèmes clés de mes clients et de prendre un minimum de risques. En somme, ça s’est fait en plusieurs étapes :

  • Déjà, j’ai moi-même suivi deux formations en ligne pour apprendre à créer et vendre des formations performantes : quelles méthodes et outils utiliser, comment la construire et la marketer.
  • J’ai sondé mes abonnés pour cibler les points sur lesquels ils avaient le plus besoin d’aide et j’ai imaginé ma formation Créer et Perfectionner son Rituel Matinal autour de cela.
  • J’ai créé mon offre : le plan exact de ma formation, quel type de contenu y serait intégré, les tarifs auxquels je la proposerai et j’ai mis en place une page de vente regroupant toutes ces informations.
  • J’ai proposé cette formation à mes abonnés. Je leur ai expliqué que j’étais en train de la créer, qu’elle serait prête quelques semaines plus tard, et leur ai proposé de l’acheter à prix réduit, en pré-vente.
  • Quand j’ai vu les premières ventes arriver, j’ai su que j’étais sur la bonne voie. Cela a validé mon projet et mon offre. Je me suis alors lancée dans un véritable marathon pour créer tout le contenu promis dans les temps : les modules vidéos, les ebooks, prévoir les visioconférences, mettre tout cela en forme sur le site de la formation etc …

 

Quels doutes as-tu rencontrés les 1ers temps de la société ?

Comme chaque personne qui entreprend, il y a toujours une part de doute : est-ce que je vais pouvoir y arriver ? est-ce que ça va plaire ? est-ce que j’ai raison d’investir tout ce temps là-dessus ?

Ce qui m’a aidé a atténuer considérablement ces doutes, c’est d’avoir proposé la formation en pré-vente, avant de l’avoir créée (et donc avant avoir d’avoir investi des semaines de création de contenu dessus). Ça m’a permis de vérifier qu’il y avait effectivement un besoin à combler et d’être plus sereine pendant toute la période où j’étais en train de créer le contenu.

Et puis, heureusement, j’ai été vite rassurée quand j’ai envoyé la formation à mes clients et que j’ai eu les premiers retours : ils étaient ravis ! Depuis je reçois régulièrement des messages de clients qui m’expliquent comment la formation les a aidé.

 

As-tu eu des mentors ?

Pas de mentor à proprement parler, mais avec deux autres entrepreneurs de ce domaine, on organise un Mastermind : des réunions hebdomadaires où chacun de nous présente ses avancées professionnelles et demandent aux autres des conseils sur les problématiques qu’il rencontre.

Ce groupe a été un véritable booster pour moi et m’a aidé à me lancer rapidement !

 

Quelles erreurs as-tu commises les 1ers temps de la société ?

J’ai beaucoup de mal à déléguer, j’ai tendance à vouloir tout faire par moi-même pour tout maîtriser. Mais il faut bien se rendre compte qu’arrivée à un certain point, il n’y a tout simplement pas assez d’heures dans une journée pour tout faire soi-même et le faire bien.

J’essaye donc d’apprendre à me concentrer sur les tâches sur lesquelles je suis la plus performante, et de trouver des façons de déléguer le reste. C’est un process !

J’ai récemment engagé un freelance pour m’aider sur la stratégie et la gestion des réseaux sociaux par exemple ! Quand vous avez la chance en plus de travailler avec des personnes en qui vous avez confiance, comme c’est le cas ici, c’est extrêmement libérateur de pouvoir déléguer certaines tâches.

Toulon Laura Mabille "ceux qui se lèvent à 5h30"

Toulon
Laura Mabille
« ceux qui se lèvent à 5h30 »

3.   La 1e année

Comment as-tu trouvé tes 1ers clients ?

J’ai aujourd’hui plus de 15 000 personnes abonnées à mes newsletters, dans lesquelles j’envoie des résumés de livres, mes conseils pour s’organiser, être zen et accomplir davantage ou bien des conseils pour bien démarrer son rituel matinal.

À l’époque du lancement de ma formation, je devais en avoir 8000. J’ai donc pris le temps d’échanger avec eux, j’ai créé un sondage pour cibler au maximum leurs besoins et leurs attentes sur le sujet. Ils ont été mes premiers clients.

J’ai eu beaucoup de chance de démarrer avec une telle base d’abonnées ! Mais je tiens à préciser que cela n’est absolument pas nécessaire. Des business et des formations en ligne se lancent régulièrement avec beaucoup de succès avec de petites listes de quelques centaines d’abonnés. Donc ça ne doit absolument pas être un blocage pour ceux qui souhaitent entreprendre dans cette voie !

 

4.    Conclusion

Quelle est l’importance du plaisir dans ton activité ?

Énorme ! Je travaille sur des sujets qui me passionnent : l’entrepreneuriat web et le développement personnel, et en plus de ça, j’ai la chance de pouvoir travailler de n’importe où (tant que j’ai une connexion WiFi) et quand je le souhaite.

Chaque jour, j’essaye de prendre un moment pour savourer le fait de pouvoir travailler ainsi. J’adore ça !

Ça ne convient pas forcément à tout le monde. Mais mes premières expériences dans le monde du travail m’ont montré que c’était exactement ce qui me convenait.

 

Comment préserves-tu ton équilibre de vie (mental et physique) ?

Mon rituel matinal m’aide énormément. J’ai tendance à ne pas compter les heures quand je travaille : je peux passer y mes journées, certaines soirées et une bonne partie de mes week-ends.

Le sport, la méditation, la lecture, l’organisation de mes journées, l’écriture, toutes ces activités que je fais dans mon rituel matinal au quotidien m’aident à avoir une bonne hygiène de vie et à prendre du recul sur tout ce que je vis et fais.

 

Qui sont les entrepreneuses qui t’inspirent ?

Pat Flynn et Ramit Sethi sont mes deux références ! Pat Flynn a créé le site www.smartpassiveincome.com et Ramit Sethi crée des formations en ligne de haute qualité que l’on peut trouver sur www.iwillteachyoutoberich.com.

Côté entrepreneuses, dans le même secteur, il y a Amy Porterfield ou encore Marie Forleo par exemple, j’avoue que je les suis un peu moins, mais elles cartonnent et méritent largement d’être mentionnées !

 

Veux-tu ajouter un dernier mot ?

Oui ! Quelques conseils pour tes lectrices qui souhaitent goûter aux bienfaits d’un rituel matinal, pendant que tu les aides à trouver le job qui les fera vibrer :

  1. Y aller progressivement, ne pas chercher à se lever 1h plus tôt d’un coup par exemple.
  2. Ne pas sacrifier votre temps de sommeil : il est capital pour votre santé et votre bien-être.
  3. Créer votre propre rituel : avec des activités qui vous font du bien et correspondent à vos priorités (ça peut être de prendre 40 minutes chaque matin pour travailler sur votre nouvelle carrière par exemple ! )
  4. Rester souple avec soi-même : ce rituel doit être un instant de plaisir, par une contrainte.
  5. Trouver un partenaire de responsabilité ! Quelqu’un qui prendra cette habitude en même temps que vous, avec qui vous pourrez vous soutenir mutuellement. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est un gros coup de pouce !

 

D’une façon générale, j’ai appris aussi à ne pas trop « tirer la corde ». Si je vois que je n’arrive plus à me concentrer sur une tâche, que j’avance beaucoup plus lentement que d’habitude : plutôt que de m’obstiner comme je le faisais avant et d’avancer à une vitesse de tortue, je prends une pause et m’atteler à la tâche quand je serai en forme.

7 jours pour ajouter un supplément d'âme à votre vie professionnelle (grâce à l'intuition)

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Something went wrong. Please check your entries and try again.

Pionnière, Visionnaire et Stratège intuitive, je suis experte en reconversion professionnelle et entreprenariat des femmes.

Vous êtes une femme ambitieuse et déterminée avec un côté électron libre ?

Nous sommes faites pour nous entendre si vous voulez que je vous aide à allier stratégie ET intuition au service de votre réussite professionnelle -

Contactez-moi si vous êtes prête à vivre une expérience haut-de-gamme et innovante.

4 commentaires

  1. Sylvie sur 16 juin 2016 à 9 h 31 min

    Merci Marjorie pour cette belle rencontre ! Inspirante et motivante 😉

    • Dessine-moi une carrière sur 16 juin 2016 à 9 h 45 min

      Avec plaisir Sylvie 🙂
      Inspirante et motivante, c’est exactement ce que j’ai ressenti quand j’ai découvert Laura.

  2. Leïla sur 17 juin 2016 à 13 h 55 min

    Superbe interview ! 🙂 Je connais déjà bien Laura mais je suis heureuse d’en avoir découvert encore plus sur elle et son parcours et d’avoir découvert le site Dessin moi une carrière 🙂 Très heureuse de faire ta connaissance Marjorie, hâte de te lire à travers ton site. Belle journée.

    • Dessine-moi une carrière sur 20 juin 2016 à 7 h 47 min

      Merci Leïla !!!

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.