Reconversion : comment me lancer à mon compte ?

reconversion-comment-lancer

Ça y est, vous avez enfin trouvé votre projet de reconversion. Le métier qui vous fait vibrer. Celui dont vous savez qu’il va vous faire lever tous les matins avec le sourire. Et même 30mn plus tôt ! Mais il y a un mais. Vous avez eu beau tourner le problème dans tous les sens, vous ne trouverez pas de poste salarié correspondant. La seule solution pour vous : créer votre propre activité. Or, vous n’avez pas fait d’école de commerce, vous ne connaissez rien en création d’entreprise et le pire : vous détestez « vous » vendre. La question tourne en boucle dans votre tête : « Comment me lancer à mon compte ? »

Création d'entreprise © DR

Création d’entreprise
© DR

Étant moi-même passée par là, j’ai passé pas mal de temps à lire des livres sur le sujet comme S’installer à son compte, Le guide pratique de l’auto-entrepreneur ou L’art de se lancer. J’ai aussi suivi les modules « Créer son entreprise » de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. Enfin, j’ai même suivi les super cours sur le Business Plan donnés par Margaux Derhy de la Petite Étoile.

Bref, un investissement en temps et en argent qui m’a été nécessaire pour que j’arrive à me donner la permission d’oser me lancer à mon compte. En effet, consultante en bilan de compétences, formatrice et experte en reconversion professionnelle des femmes qui veulent vivre du métier qu iles fait vibrer, je ne le trouvais nulle part dans les offres d’emploi !

Le saut dans le monde de l’entreprenariat a eu lieu il y a 3 ans pour moi. Et j’ai fait pas mal d’erreurs stratégiques au début. Je vous livre donc dans cet article quelques conseils qui me paraissent essentiels, avec le recul, dans la bascule vers ce nouveau monde. S’ils peuvent vous inciter à sauter le pas, à vous faire gagner du temps ou de l’argent, ce sera top !

★ Changez votre état d’esprit ★

Me concernant, j’ai l’avantage d’avoir un tempérament foncièrement indépendant et autonome, aimant la nouveauté et la prise de risque. Donc assez proches des qualités nécessaires pour entreprendre. Mais ce n’est pas forcément le cas de tout le monde, notamment pour nous les femmes. On ne nous a pas forcément appris à oser demander, à s’imposer ou à s’affirmer. Pour certaines, on leur a même déconseillé d’attendre sagement qu’on reconnaisse leur mérite et de surtout « rester à sa place ». Horreur !
Règle n°1 pour se lancer à son compte : changez votre état d’esprit. La salariée qui attendait les instructions du N+1 pour agir, qui suivait des process établis par des autres ou qui n’osait pas demander une augmentation en reconnaissance de ses mérites, c’est fini !
A présent, c’est vous la maîtresse à bord, la capitaine du navire, la pilote du jet ou tout simplement la boss. Rien que ça, c’est pas forcément facile à intégrer. Vous serez donc également la seule responsable de vos succès mais aussi de vos erreurs.
Enfin, vous jonglerez avec un tas d’activités différentes, telle une Shiva avec ses 8 bras 🙂 Ah oui, parce que dorénavant vous aurez plusieurs métiers ! Votre activité principale bien sûr, celle qui correspond à votre projet de reconversion. Mais aussi toutes les activités connexes qui vous permettront de l’exercer. Par exemple organiser votre temps, votre emploi du temps, passer du temps sur la partie commerciale et prospection (oui oui je sais, vous avez dit « beurk » !), mais aussi continuer de vous former pour rester au top, créer des process pour votre entreprise etc. Sans parler du reste de la vie quotidienne : couple, enfants, famille, amis, sport et loisirs… Parce que tout cela sera essentiel à votre équilibre de vie.
Toujours motivée à devenir entrepreneuse ? J’espère que oui car le jeu en vaut la chandelle. Vivre de son activité de cœur c’est top. C’est un sacré challenge mais la bonne nouvelle c’est qu’on peut y arriver. Surtout si on se fait aider (coaching, conseils d’experts), on va gagner des mois. Donc de l’argent. Car on peut se faire accompagner pour changer pour que ce changement de vision se fasse en douceur et façon la plus confortable possible. Comme si on mettait de nouvelles lunettes ! Personnellement c’est l’option que j’ai choisie, au bout d’un an de démarrage d’activité car je peinais à m’organiser. Depuis, je continue ponctuellement de faire appel à une coach pour m’aider à progresser dans ma posture de chef d’entreprise. Et je me remercie d’avoir opté pour cette option. J’ai gagné des années.
Dernière chose sur ce chapitre : ne restez pas seule et isolée. C’est la clé de votre succès à long terme.


★ D’abord les bœufs, après la charrue

J’ai croisé de nombreuses qui avaient une idée de création d’activité et qui ne se sont jamais lancé. Pourquoi ? Parce qu’elle bloquaient sur l’aspect juridique. Et puis à force de lire, de se renseigner dessus et de n’y rien comprendre, elles ont laissé tombé. Erreur n°2.

Qu’est-ce qui est le plus important quand vous achetez une paire de chaussures ? La chaussure elle-même ou la structure juridique de la boutique qui vous la vend ? Bingo ! Ce sera pareil pour vous. A la question comment me lancer dans mon activité je vous répondrai : le produit le produit le produit. Variante : vos services vos services vos services. Donc mettre le paquet sur la conception et la réflexion de votre offre. C’est tout ce qui importe au début. Que proposez-vous ? Pourquoi ? A qui ? Sous quelles conditions ? Avec quel plan marketing ?

Le reste n’a que peu d’importance. Tant que vous n’émettez pas la première facture vous n’avez aucune obligation à avoir un statut juridique, donc pourquoi s’en soucier ? Prenez le temps de réfléchir à vos produits d’abord. Il sera toujours temps de réfléchir le moment venu au statut juridique adéquat, aidé par un expert qualifié sur la question. En deux temps trois mouvement il trouvera le statut qui convient le mieux à votre situation. Et au pire, si vous vous retrouviez juste dans le temps, il existe des statuts simples et rapides à mettre en œuvre pour vous permettre de facturer le temps de trouver la forme juridique qui vous convient.


★ Prévoyez une avance de trésorerie suffisante

Il n’y a pas forcément besoin de beaucoup d’argent pour créer sa société. Pour me mettre à mon compte, j’avais 0 euros à investir. J’ai dépensé en tout et pour tout 60€ pour acheter mon nom de domaine et mon hébergement et 80€ je crois dans des cartes de visites dont j’aurais pu me passer ou obtenir gratuitement. Je n’ai jamais dépensé un centime dans la publicité, des flyers, Adwords ou autre. Et j’ai eu ma première cliente 2 mois après avoir lancé mon site.

En revanche, j’ai fait l’erreur de me lancer sans avoir prévu une avance de trésorerie. Heureusement que j’ai eu la chance que mon conjoint me soutienne à tous les niveaux. A bien y réfléchir je ne sais pas si c’était véritablement une erreur car je n’avais pas le choix. C’était devenu vital pour moi de me lancer et j’avais investi le peu d’économies que j’avais dans ma formation. J’ai donc commencé par cumuler emploi salarié (dans mon domaine heureusement) et activité en indépendante. Bonjour le rythme d’enfer. Presque une année à ce régime, cela n’a pas eu que des avantages. Les répercussions portent essentiellement sur la vitalité. Qui se répercute sur le niveau d’efficacité, l’intensité du stress, les qualités relationnelles avec l’entourage, plus le temps de voir les ami(e)s. Bref, improductif total.

Aussi, conseil n°3, assurez-vous de pouvoir démarrer avec 6 mois d’avance de trésorerie. De quoi vous permettre d’avoir le même niveau de vie ou au moins régler toutes vos charges personnelles fixes et variables. Cela vous apportera la sérénité nécessaire pour bien vivre votre début d’activité et prendre le temps de développer votre prospection afin qu’à 6 mois vous ayez tous les clients dont vous avez besoin pour vivre de votre activité.
Enfin, pour celles qui ne veulent pas se lancer d’un coup, il existe des dispositifs vous permettant d’y aller en douceur : congé création d’entreprise, passer à temps partiel, portage salarial, coopératives d’activités et plein d’autres encore.


★ Agissez !

Évidemment pas n’importe comment pas n’importe où et pas avec n’importe qui. Il faut avoir suivi les 3 autres conseils d’abord ! Mais l’action va être essentielle. A un moment donné, il va falloir y aller. Faire le tout petit pas qui fait sauter du plongeon. Balancer son sac de l’autre côté de la barrière. Ce que vous voulez mais ça va mouiller. C’est la condition du succès. L’analyse paralyse donc à un moment donné, on y a va. Puis on voit. Et si besoin, on réajuste. Not a big deal

C’est Zig Ziglar qui en parle le mieux : « Pas besoin d’être génial pour commencer, mais vous devez commencer pour être génial » !

Alors, on plonge ?

7 jours pour ajouter un supplément d'âme à votre vie professionnelle (grâce à l'intuition)

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Something went wrong. Please check your entries and try again.

Pionnière, Visionnaire et Stratège intuitive, je suis experte en reconversion professionnelle et entreprenariat des femmes.

Vous êtes une femme ambitieuse et déterminée avec un côté électron libre ?

Nous sommes faites pour nous entendre si vous voulez que je vous aide à allier stratégie ET intuition au service de votre réussite professionnelle -

Contactez-moi si vous êtes prête à vivre une expérience haut-de-gamme et innovante.

2 Comments

  1. cathy sur 4 février 2014 à 14 h 18 min

    Bonjour Marjorie,
    Je suis venue vous rendre visite par le biais de Linkedin et votre billet me conforte dans mon projet d’entreprise et me booste !!!
    J’avoue que ce qui me bloque c’est le statut à choisir mais je vais suivre votre conseil (le mettre de côté pour l’instant). Mes priorités étant de prospecter mes fournisseurs, mes prestataires et bien sûr mes futurs clients !
    C’est réconfortant de voir qu’on est pas les seuls et surtout oser les contacts (eh oui je suis réservée).

    A bientôt, je vais vous suivre par votre newsletter.

    • Dessine-moi une carrière sur 4 février 2014 à 14 h 59 min

      Et bien bravo pour avoir « osé » ! Vous avez fait le premier pas en postant ce message et le deuxième en vous inscrivant à la newsletter. Pas mal non pour quelqu’un de « réservée » ? 🙂

      Je suis ravie que cet article vous ait aidée et vous souhaite de trouver les ressources vous permettant d’avancer pas à pas dans votre projet.

      Si vous avez d’autres questions, vous êtes la bienvenue pour les poser.

      A bientôt Cathy !

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Partages
Partagez11
Partagez
Tweetez
Enregistrer4