Abi LORD

Auvergne


Ta présentation : Tu peux dire dans quelle région tu vis, quelle est ton activité etc.

Je suis une femmes de 35 ans qui vit en Auvergne, artiste-auteure de formation.

Comment nous as-tu connu ?

Je vous ai connu grâce à un lien que j’ai fait entre le site de Céline Bourra qui mentionnait le nom de Marjorie Llombart et ce même nom que j’ai trouvé « par hasard » sur le moteur de recherche du site Mon Compte Professionnel de Formation.

Dans quelle situation étais-tu avant de démarrer l'accompagnement ?

Avant de démarrer l’accompagnement je vivais une période de césure professionnelle depuis un an et demi, au chômage.

Quelles étaient tes attentes ?

Mes attentes étaient de digérer mon parcours professionnel, de retrouver la nature de mon moteur d’action et de bâtir une nouvelle direction dans laquelle m’engager corps et âme, avec joie.

Pourquoi tu as choisi de te faire accompagner par moi (et pas une autre personne) ?

J’ai choisi Dessine moi une carrière car j’ai senti que c’était ce qu’il fallait que je fasse malgré mes peurs et mes résistances ! L’intuition.

Mais ce qui marque une nette différence pour moi est l’approche spirituelle de l’accompagnement. La part laissée au mystère, la croyance qu’il n’y a pas besoin de chercher mais que tout est déjà là, la douceur et la confiance, dans le chemin de chacune est ce qui m’a attiré. Le côté holistique est ce qui m’a convaincue.

Et cet élan pour aider les femmes aussi.

Que la été le déclic (la ou les raisons profondes qui t’ont poussé à suivre ce parcours) ?

Pour moi le déclic est une sorte de peur mêlée à du désir. Une sensation que je connais bien quand je dois traverser quelque chose d’important que m’indique mon âme. Une des raisons était la prise en charge financière totale grâce à l’inscription de l’organisme dans le CPF.

Comment as-tu fait pour trouver l'argent à investir ?

Il s’est pas passé une sorte de magie. L’accompagnement collectif avait déjà commencé quand je me suis inscrite. Je devais alors attendre plusieurs mois ce qui n’était pas vraiment dans mon timing. Ou alors faire l’accompagnement en individuel.

Je n’avais pas assez d’argent sur le CPF pour prendre cette option, ni sur mon compte en banque. Quelques jours ou semaines plus tard, j’ai appris que je pouvais transférer des droits de formation que j’avais avec un organisme spécifique à mon ancien métier et j’ai alors pu démarrer un accompagnement en individuel… j’ai pris cela comme le signe que j’étais sur la bonne voie !

Quels ont été les résultats obtenus ?

Je sais où je veux aller, qui je veux devenir et la vie que je veux construire avec beaucoup plus de clarté qu’auparavant. C’est comme si j’avais assemblé des morceaux de puzzle rangés aux 4 coins de mon être. Je me sens réunie, de nouveau en connexion avec ma force créatrice.

Quelle est ta vocation ? Le job qui te fait vibrer ?

Le métier qui me fait vibrer est de devenir doula. C’est un métier d’accompagnement des femmes et des familles dans tous les moments de la vie, de la naissance à la mort.

Quel est le plus grand changement que tu as vécu ?

Le plus grand changement que j’ai vécu est quand j’ai compris très clairement que je devais suivre la formation « Doula Quantik ».

J’ai débordé de joie et j’ai fais une insomnie tellement j’étais excitée de ressenti dans mon corps que la suite pour moi, c’était de faire cette
formation !

Que t’a apporté la partie spirituelle de l’accompagnement ?

Pour moi la partie spirituelle m’a apporté une validation à envisager les choses sous cet angle dans un contexte dans lequel je ne me l’autorisais pas : le travail.

J’étais déjà bien avancée avec ma spiritualité donc ça m’a fait du bien de pouvoir l’explorer de cette façon, je me suis sentie en confiance. J’ai trouvé ça libérant. La partie état d’esprit m’a bien soutenue, même si j’avais déjà une routine de méditation, d’écriture etc., le matin, j’ai ajouté les mantras
visuels que je ne faisais pas avant et ça me plait bien !

A qui recommanderais-tu ce processus de travail ?

Je recommande ce processus à toutes les personnes pour qui la spiritualité est importante, ou les curieux.ses qui se sentent attiré.es par l’inconnu, ou qui aiment aller visiter leurs ombres.

Je recommande cette expérience à celles qui aiment l’introspection et qui aiment la magie. Bon voyage !

Que dirais-tu aux femmes qui hésitent à travailler avec moi ?

A celles qui hésitent : faites vous confiance & laissez-vous traverser par la vie. Il n’y a pas de hasard aux rencontres et aux situations. Traverser le « voile » de mes peurs m’a permis des transformations intérieures que je n’imaginais pas.

Mot de la fin

Gratitudes ! Merci infiniment pour ce processus et pour Elodie qui a su m’accompagner avec patience et fermeté. Je suis très reconnaissante pour ce que cela a changé dans ma vie.

 

Crédit Photo ©Olivia Sinet.

Prête à faire comme Abi ?

Posez votre candidature pour le programme Trouver sa Voie !